Mises à jour de novembre, 2014 Activer/désactiver les fils de commentaires | Raccourcis clavier

  • hideki 11 h 32 min le 26 November 2014 Permaliens
    Étiquettes :   

    Souris 

    Je passe par là, je suis presque chez moi.
    Une souris.
    J’observe.
    Elle cherche a rentrer dans un immeuble. Le hall a des portes vitrées.
    Y’a un gars qui regarde son courrier.
    Il me regarde.
    Je lui pointe la souris, il me répond gestuellement: tu rentres pas!
    J’observe la souris.
    Elle trouve un petit trou, passe, file dans les pattes du gars.
    Il souriS, je la pointe mais c’est bon il a compris.
    Je rentre pas, elle si.

     
  • hideki 17 h 17 min le 30 August 2014 Permaliens
    Étiquettes :   

    Solde 

    -50% à -70% sur la cellulite d’été

    *collection

    LAL
    Licence Art Libre / Copyleft Attitude / 2014 © Lionel Outeiro

     
  • hideki 11 h 00 min le 28 August 2014 Permaliens
    Étiquettes :   

    Don 

    Jardin des plantes, Paris.
    Une vielle femme édentée :
    -Ha c’est vous Don Quichotte!

    LAL
    Licence Art Libre / Copyleft Attitude / 2014 © Lionel Outeiro

     
  • hideki 21 h 10 min le 26 July 2014 Permaliens
    Étiquettes :   

    Goutation 

    -gouté, gouté.

    -Gou gou gou tè; gou gou gou tè
    Tè tè gou gou tè; tè gou gou, tè gou gou
    Tè complètement gougou, tè colationé

    LAL
    Licence Art Libre / Copyleft Attitude / 2014 © Lionel Outeiro

     
  • hideki 22 h 07 min le 12 March 2014 Permaliens
    Étiquettes :   

    Monsieur le prospecteur 

    5 étages.
    Monter les escaliers, les 5 étages…. braver les étages pour me délivrer d’un mal que je n’ai pas.
    Le mal en question est de nature immobilière.
    Qu’elle déception pour moi qui n’attend rien… et surtout pas qu’un costume cravate me rappelle que je ne suis pas propriétaire mais juste locataire… pas cher… mal logé.
    J’envoie bouler.
    « Quelle accueille!)
    J’ai bien envie de rappeler le crétin costume cravate et lui proposer un café à condition qu’il ferme sa bouche.
    Fermer sa bouche sur quoi?
    Si tu remonte les 5 étages monsieur costume cravate, ne dis rien et je te ferais un café

    LAL
    Licence Art Libre / Copyleft Attitude / 2014 © Lionel Outeiro

     
  • hideki 18 h 18 min le 2 June 2013 Permaliens
    Étiquettes :   

    L’homme aux pigeons 

    flyer-Giuseppe-recto

    flyer-Giuseppe-versoLe dos courbé, les mains en arrières, il tire un caddie.

    Giuseppe

    Devant l’atelier Brancusi, l’homme aux pigeons donne du pain et de l’eau.
    Il vit avec les pigeons, tout autours de lui.

    Giuseppe, retraité expert comptable. Un caddie, une voiture, des bleus et des pigeons.

    LAL
    Licence Art Libre / Copyleft Attitude / 2014 © Lionel Outeiro

     
  • hideki 8 h 49 min le 4 May 2013 Permaliens
    Étiquettes :   

    De la veine 

    Il était beau, il était calme.

    Il m’invite dans une toute petite pièce. Il s’assoie sur un petit tabouret, je m’assoie sur un grand fauteuil articulé en cuir.

    Il est vraiment beau ce jeune homme, et très agréable.

    Il sort une seringue, une grosse. j’ai un peu peur.

    Il voie en moi une grosse veine bien vive, peut être est-il excité.

    je détourne le regard, j’entends qu’il fait jouer beaucoup de tubes les uns après les autres sur la seringue.

    C’est déjà fini, la prise de sang est faite, je peux repartir.

    Peut-être va t’il se rappeler de ma veine.

    LAL
    Licence Art Libre / Copyleft Attitude / 2014 © Lionel Outeiro

     
  • hideki 11 h 11 min le 31 March 2013 Permaliens
    Étiquettes :   

    Silence 

    Il ne faut pas faire de bruit.
    Il est le matin, tout le monde dors, du moins dans la maison.
    Moi non, j’ai envie de boire un café et d’écouter la suite de reportage sur les hommes de France Culture.
    Elle dors dans le salon, quelqu’un lui a mit une couverture sur le dos. Je m’installe dans la cuisine qui est à côté.
    Je fait le café. La cafetière de la maison est une Venus, ou Mokka. Je ne connais pas la différence, mais cette cafetière est Italienne et le principe de fonctionnement est le suivant.
    L’eau est en bas et le feu la fait bouillir, la vapeur monte par la cheminée en rencontrant le café puis attend d’être bu en haut.
    Lorsque l’eau s’infuse, la cafetière est très bruyante.
    J’ai préparé mon casque pour écouter ma radio.
    La cafetière fait trop de bruit, j’ai envie de débrancher mon casque de l’ordinateur qui a absorbé le son de démarrage de la machine, pour la brancher sur la cafetière afin de la rendre également silencieux.
    Ce n’est malheureusement pas possible.
    Heureusement, je n’ai réveillé personne.

    LAL
    Licence Art Libre / Copyleft Attitude / 2014 © Lionel Outeiro

     
  • hideki 0 h 00 min le 13 March 2013 Permaliens
    Étiquettes :   

    Neige 

    Il neige! Je crois que c’est la troisième fois depuis le début de l’année.
    Ceci m’étonne toujours car dans les histoires, il neige seulement à noël.

    Beaubourg, parvis de centre Pompidou.
    Parvis qui est en pente et largement investi par les parisiens et les touristes pour un moment de détente. Une piste est installée sur la pente.

    Les plus jeunes font de la luge sur un carton, ce qui est déjà assez réjouissif.

    Les adultes, eux, font de la luge mais débout sur une palette de marchandise; c’est étonnant.

    Les vieux, quand à eux, font de la luge debout sur des cartons, (un pour chaque pied) et se guident avec leur parapluie en guise de bâton.

    Une fois passé ce paysage animé, je découvre un paysage plus inquiétant ou les formation de glace tombent dans un fracas effroyable de la façade du centre pour tomber au pied du bâtiment en passant par toutes ses barrent de métal, échafaudages, escalators extérieure. J’ai alors l’image d’un flipper géant, peut être commandé par un touriste aliéné par un Paris pas si parfais.

    Revenons à aujourd’hui, je suis bien étonné, encore, par la texture de cette neige.
    Très volatile, le vent en prend la substance des toits et la fait tournoyé comme du sable.
    Le RER la fait se décoller du sol dans son sillage. Au pas de marche, le pied s’enfonce puis projette de tout les cotés ses grains.
    En face de soi, la neige brille comme des strass, et les lampadaires dessinent un allo arc-en-ciel.
    Ce qui est surprenant, dans la texture, outre que je la découvre (une « première fois »!) et que j’ai vraiment l’impression qu’il s’agit d’une neige artificiel, comme dans les film, et je me demande ou est la souffleuse de neige.

     
c
créer un nouvel article
j
message/commentaire suivant
k
message/commentaire précédent
r
Réponse
e
Modifier
o
afficher/masquer les commentaires
t
remonter
l
connexion
h
afficher/masquer l'aide
shift + esc
Annuler